Noël approche à grand pas. Et tout le monde s’affaire à mettre cœur et corps pour préparer cette fête, fixée à la date du 25 décembre par l’empereur romain Aurélien. Celui-ci voulait contenter toutes les tendances religieuses de son temps qui célébraient « la lumière » : Sol invictus (le Soleil invaincu), les Saturnales, la Solstice d’hiver. C’était une fête païenne romaine. Aurélien faire de cette fête un «adventus ». Plus tard, l’empereur Constantin l’a instituée pour célébrer la venue du Fils de Dieu sur cette terre, la venue de Jésus Lumière dans ce monde de ténèbres. Il s’agissait là, pour lui d’un grand événement : Adventus. D’où le mot « Avent ».

 

Maintenant cette période d’avant Noël est devenue une occasion d’un échange commercial florissant. Dehors, Les rampes lumineuses décorent rues et boulevards. Et à l’intérieur des magasins comme des maisons les guirlandes scintillent et illuminent l’arbre de Noël.

 

Les enfants ici ou là sont heureux d’avoir leur calendrier de l’Avent. Le calendrier a souvent la forme d'une planche cartonnée dans laquelle sont prédécoupées 24 fenêtres qu'on ouvre progressivement, une par jour. On peut alors y lire une phrase de l'Évangile ou y prendre ce qu'elle contient. Il sert à faire patienter les enfants dans l’attente de Noël.

 

La Bible parle de deux événements majeurs concernant Jésus : sa venue sur cette terre pour nous sauver du péché et son prochain retour pour juger les vivants et les morts. Depuis plus de 2000 ans les prophètes avaient annoncé la venue du Messie. Esaïe, entre autres, avait prophétisé la naissance virginale du Messie qu’on appellerait Emmanuel (Es.7 à 12. Et les évangélistes, notamment Matthieu et Luc, attestent la réalisation de cette prophétie. Tout le nouveau testament témoigne de la personne et de l’œuvre salvatrice de Jésus.

 

En corrélation avec la Lumière, voici ce que l’évangéliste Jean dit : Jean 1. 1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. . 5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. 12 Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, 13 lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. 14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité.

 

Plus loin, Jean déclare au chapitre 3.16 Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.

 

Noël, du latin natalis : jour de la nativité de Jésus, nous rappelle la venue de Jésus sur cette terre. Cadeau merveilleux de Dieu fait à tout homme! Quelle grâce! Encore faut-il l’accepter, le recevoir… comme son Sauveur et son Seigneur. C’est dans notre pèlerinage sur cette terre, en effet, que nous avons à prendre position vis-à-vis de Jésus Christ. Car à sa deuxième venue (adventus), il reviendra vêtu de gloire et de majesté pour juger les vivants et les morts. Jean 3. 19 Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. 

 

1Jean 1.7  Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

 

Dans l’attente du retour de Jésus-Christ, obéissons au Père et marchons par l’Esprit dans la Lumière !

 

Pasteur RANDRIAMBOLOLONA Aimé